{$TEXT.titleRootline}


La solution de branche Sécurité au travail fait peau neuve

H+ remodèle les outils de la solution de branche Sécurité au travail et protection de la santé, qui a été recertifiée avec succès en 2017. L’objectif consiste à soutenir les adhérents de manière efficace et proche de la pratique dans l’application des dispositions légales.

En 2017, le nombre d’adhérents à la solution de branche de H+ Sécurité au travail a légèrement augmenté, passant à 223 institutions, bien que les coopérations et les fusions se multiplient dans le secteur hospitalier. Une étape importante a été franchie en octobre: l’autorité de surveillance, la CFST, a procédé à un contrôle approfondi de la solution de branche sur mandat du SECO et l’a recertifiée pour cinq années supplémentaires.

L’organe responsable devient une commission technique
L’organe stratégique a été rebaptisé conformément à la terminologie en vigueur chez H+. Depuis le printemps 2017, il s’appelle donc commission technique STPS. De plus, les règles en vigueur ont été redéfinies dans le règlement de la commission. La commission technique se compose toujours de trois représentants des employeurs – un délégué de H+, un coordinateur de la sécurité dans une institution, un membre de la direction d’une institution – et de trois représentants des employés, issus de la Fédération suisse des associations professionnelles du domaine de la santé FSAS, du Syndicat des services publics SSP et de l’Association suisse des médecins-assistants et chefs de clinique ASMAC.

Amélioration du logiciel de saisie des risques
Le logiciel de saisie des risques a été entièrement révisé. Il est plus pratique, plus rapide et doté d’un meilleur traitement des mesures. Les formations destinées aux utilisateurs ont été bien fréquentées, avec près de 60 participants.

Thème annuel: Prévention de la violence
La campagne annuelle 2017 était consacrée à la prévention de la violence des patients et des résidents envers le personnel. Un guide complet assorti des outils correspondants doit aider les institutions en cas de problème. Le sujet est traité avec davantage de sensibilité aujourd’hui qu’auparavant, lorsque les invectives et le harcèlement étaient considérés comme faisant partie du travail. A juste titre, le personnel ne tolère plus de tels comportements.

Nouveau document de référence
Le groupe spécialisé STPS composé d’institutions membres de H+ a rédigé un nouveau document de référence qui décrit de manière simple et synthétique les bases légales, les droits et devoirs principaux des employeurs et des employés, ainsi que les 10 points du système de sécurité MSST (appel à des médecins et autres spécialistes de la sécurité au travail). Le groupe spécialisé a en outre élaboré un manuel qui facilite l’application de la sécurité au travail et de la protection de la santé dans les institutions.

2018: une année de grands défis
L’achèvement du manuel et l’intégration de tous les documents occuperont le groupe spécialisé jusqu’au printemps 2018. Au milieu de l’année, la solution de branche de H+ passera au système de sécurité MSST en 10 points. Dès lors, les utilisateurs trouveront les documents et les outils sur le site de H+. Ce changement permet d’harmoniser la solution de branche Sécurité au travail avec les directives cantonales des inspecteurs du travail.

De nouveaux chapitres de la documentation sont en préparation ou en voie d’achèvement. L’introduction d’un nouvel âge de référence pour la protection des jeunes travailleurs a des conséquences sur les contrats d’apprentissage et sur les formations correspondantes. Les inspecteurs du travail contrôlent désormais plus strictement les obligations relatives aux travaux dangereux. La solution de branche de H+ offre aux institutions un soutien simple et concret.

Contact


Erika Schütz

Responsable technique Sécurité au travail, coordinatrice HOPE Suisse